test slider

L’AURORE retrouve la N2 face à GRAVENCHON

DSC_5534

Voilà plusieurs semaines que les VERT & BLANC sont sur le pont, sous la houlette de Mike GONSALVES et Florian HOUEIX, pour préparer cette nouvelle saison 2017/2018 en Nationale 2. Si la qualité de ce nouvel effectif est assurément au rendez-vous, le bilan des matchs de préparation – 3 victoires pour 3 défaites – montre que la marge de progression est encore importante et que le groupe a encore un peu de travail avant d’atteindre sa vitesse de croisière. Mais rien de plus logique pour une équipe qui vient d’être renouvelée à 70%… Les choses sérieuses vont pourtant commencer ce samedi 9 septembre avec la réception du CS GRAVENCHON.

Depuis son accession à la Nationale 2 en 2013, la formation normande a toujours répondu aux attentes de ses dirigeants, arborant souvent même avec brio le costume d’équipe « poil à gratter » de son championnat. Mais l’intersaison n’a pas été de tout repos. Le club du président RAYMOND a perdu son champion du monde universitaire 2016, l’arrière Cyril SCHERRENS, parti tenter l’aventure de la N1 dans les VOSGES. L’ex-star de ProA et ProB, l’américain Amadi MCKENZIE, qui s’est refait une santé pendant deux saisons dans le club de Seine-Maritime a également fait ses valises et espère bien retrouver sa place dans le monde professionnel. Dans la colonne des arrivées, les gravenchonnais enregistrent la signature de Maxence MUSSARD, arrière qui arrive du centre de formation de ROUEN. Deux intérieurs, Paul BOURDARIAT, en provenance de Terres Froides Basket (NM3) et David USIC, croate de 2m06 prêteront mains fortes au poste 5 de 2m11 de la formation normande, Marko KOVACEVIC. L’équipe de Bruno SUARES comptabilise 4 victoires et 3 défaites lors de sa préparation, avec un bilan équilibré face à ses futurs adversaires de la poule C : victoire à Cherbourg (96-94) et défaite face à Vanves (62-103).

Pour cette ouverture du championnat, les vitréens n’auront pas le droit à l’erreur. Ils disposent cependant de tous les atouts nécessaires pour venir à bout de ces valeureux normands toujours très dangereux au-delà de la ligne à 3 points. Une chose est sûre, Guillaume MÉRIE et ses coéquipiers pourront compter sur le soutien indéfectible d’une Poultière prête à s’enflammer de nouveau.

Allez l’AURORE !

Share Button