test slider

Clap(s) de Fin à l’AVBB

56614020_2099399596834053_7835065077223915520_o

Logo OF

(Ouest-France du 19/05/2019)

Vitré reste sur le carreau

N1 M (Playoffs se de finale). Saint-Vallier-Basket-Drôme – Aurore Vitré: 75-66. Défaite par Saint-Vallier, la formation d’Aurore-Vitré peut se satisfaire d’une première saison réussie en N1.

Donnés favoris sur leur parquet, les Saint-Valliérois ouvraient le score grâce à un dunk signé Barden, à la conclusion d’un bon mouvement initié par El Amrani. Un avantage de courte durée pour les locaux, qui, pêchant dans la précision au shoot, offraient à Vitré l’occasion de prendre les devants, et le duo Phillip-Whrigt ne se faisait pas prier pour sanctionner ces écarts. Profitant d’un recadrage tactique symbolisé par trois changements (entrées de Jean-François, Chelle et Ateba)·effectués par leur entraîneur Arnaud Ricoux, les Drômois trouvaient davantage de solutions pour contenir l’équipe de Mike Gonsalves, et retourner la situation. C’est ainsi que Ludovic Chelle, sur lancerfranc, bouclait un premier quart à l’issue duquel le SVBD menait de 5 points. Une dynamique retrouvée, et entretenue avec un début de deuxième quart livré pied au plancher (29-19, 15’), tandis que de son côté, Vitré perdait beaucoup trop de ballons (11 déjà à la mi-temps) pour rester au contact. Malgré cela, les Vitréens, plus efficaces au tir et meilleurs au rebond, recollaient petit à petit mais restaient â 5 unités des locaux à la pause.

Dans ce mano a mano électrique entre deux équipes un peu trop sur la retenue, Saint-Vallier perdait peu à peu sa marge de manoeuvre, et permettait à Vitré de se remettre à l’endroit, doucement mais sûrement. Un jeu dangereux qui laissait les Drômois à portée de fusil à la fin du troisième quart (50-49), avant de reprendre les devants (50-51, 31′). Les deux équipes, à défaut de livrer un beau match, s’engageaient alors dans un véritable combat tactique et physique haletant, et à ce jeu-là, c’est bien le SVBD qui se montrait plus malin, et surtout plus adroit aux lancers-francs. Scellant au final une victoire aussi courte que précieuse, qui lui offre le droit de disputer aujourd’hui leur quart de finale contre Challans. Pour Aurore-Vitré, c’est la fin d’une première saison de N1 réussie, au-delà des attentes, et la fin d’un cycle, avec le départ annoncé du coach Mike Gonsalves.

Réaction Mike Gonsalves (coach AVB) : « Nous avons marqué un panier de plus qu’eux, et pourtant ce sont eux qui l’emportent… Tout s’est joué sur les lancers-francs … Je ne mets pas les arbitres en cause, mais la différence s’est faite là. Nous avons assez bien joué pour pouvoir l’emporter, on les a fait douter. Le match a basculé dans le dernier quart temps c’est dommage. Mon équipe m’a fait beaucoup de cadeaux depuis deux ans, c’est un groupe super, je ne lui en veux pas. Au contraire, mes joueurs ont été extraordinaires, et cela s’est vu davantage cette saison, paradoxalement, alors que nous n’avons rien gagné comme l’an dernier, mais j’ai apprécié cette difficulté. C’était glorifiant. Je ne serai plus là l’an prochain, j’avais une troisième année de contrat en option, mais je ne souhaitais pas la faire. Je pense que c’est un choix gagnant-gagnant. « 

SAINT-VALLIER – AURORE VITRÉ 75-66 (18-13, 17-17, 15-19, 25-17).

Arbitre: M. Benmerzouk.

SAINT-VALLIER. 25 tirs sur 68 (36 %), dont 5 tirs à 3 points sur 18 (27 %) ; 20 lancers-francs sur 26 tentés (77 %) ; 38 rebonds (Jean-François, 11) ; 17 passes décisives (El Amrani, 5) ; 11 ballons perdus. Barden Jr (25 points), Delhomme (8), Regina, El Amrani (9), Chelle (10), Ateba (cap., 1), Diamé (4), Gourari (5), Jean-François (10), Njiba (3). Entraineur: Arnaud Ricoux.

AURORE-VITRÉ. 26 tirs sur 54 (48 %), dont 5 tirs à 3 points sur 16 (31 %) ; 9 lancers-francs sur 13 tentés (69 %) ; 38 rebonds (Phillip, 12) ; 19 passes décisives (Plateau, 4) ; 20 ballons perdus. Delmas (11 points), Veillet (0), Bourserie, Merie (cap., 14), Plateau (7), John (0), Lissossi (4), Phillip (6), Wright (24). Entraîneur: Mike Gonsalves.

 

Logo OF

(Ouest-France du 20/05/2019)

 

 

Mike Gonsalvès quitte l’Aurore de Vitré

N1 M. À 60 ans, Mike Gonsalvès tourne la page vitréenne pour repartir sur la Côte d’Opale. Pour prendre le relais, les dirigeants de l’Aurore ont opté pour Julien Cortey.

La belle aventure entre le club de l’Aurore de Vitré et Mike Gonsalvès s’est achevée samedi soir du côté de Saint-Vallier après une défaite 75 à 66 à l’occasion des huitièmes de finale des playoffs pour l’accession en Pro B : « J’avais une troisième année de contrat en option mais je ne souhaitais pas la faire. Je pense que c’est un choix gagnant-gagnant », rapporte Mike Gonsalvès. « Après discussions, nous avons trouvé un accord commun et chacun va tracer sa route vers de nouveaux projets », explique Guillaume Jaunait, le président. « Nous avons apprécié le travail de Mike, qui a parfaitement rempli ses objectifs avec son staff technique. Depuis deux ans, les résultats ont été exceptionnels. Au club, nous lui souhaitons bonne route pour la suite. »

Julien Cortey pour lui succéder

En effet, arrivé à l’Aurore en juin 2017, alors Que le club vitréen venait d’élire un nouveau président en la personne de Guillaume Jaunait, le travail de reconstruction était énorme puisque seulement deux joueurs, Guillaume Mérie et Antoine Belkessa figuraient dans l’effectif après la descente en N2. Après un recrutement judicieux, Mike Gonsalvès a su construire autour de lui un groupe qui s’est vite transformé en équipe redoutable, véritable rouleau compresseur sur le parquet avalant les unes après les autres les différentes étapes pour décrocher en avril 2018 une accession en Nationale 1 suivie d’un titre historique de champion de France de N2 en mai. Attaché à l’esprit collectif, Mike Gonsalvès, qui est aussi un gros travailleur et un redoutable tacticien, a enchaîné cette saison en Nationale 1 à nouveau en avançant étape par étape. Malgré les blessures de ses meneurs, Antoine Belkessa et Florian Chapuy, il a su mener à bien sa barque pour décrocher dans un premier temps le maintien en N1 puis amener son équipe jusqu’aux playoffs d’accession en Pro B.

Malgré un effectif amoindri par les blessures, il termine cette saison avec les honneurs en s’inclinant à Saint-Vallier, une équipe qui va disputer les demi-finales d’accession en Pro B. À 60 ans, il tourne la page vitréenne pour repartir sur la Côte d’Opale. Disponible, compétent, proche des joueurs et des supporters, il aura marqué de son empreinte le club vitréen.

Pour prendre le relais, les dirigeants de l’Aurore ont opté pour Julien Cortey, 38 ans: qui vient de passer sept saisons sous les couleurs des Enfants du Forez, amenant le club en N1 en mai 2018, et s’inclinant en finale du championnat de France de N2 face à son futur club, l’Aurore de Vitré. Gros bosseur, ce solide gaillard, ancien meneur du Puy-en-Velay et du Stade Clermontois, est annoncé comme un meneur d’hommes, très attaché au jeu collectif et au partage du ballon. On en saura un peu plus dans les jours à venir sur les visages de la future équipe version 2019/2020.

Share Button